Les meilleurs films de ce samedi

Envie de vous détendre devant un bon film ce soir ? Voici une petite sélection des meilleurs films qui seront diffusés ce soir à la télé.

Matrix ©Doc.

Matrix 

De Larry et Andy Wachowski (1998).  Avec Joe Pantoliano, Laurence Fishburne, Keanu Reeves.

Véritable joyau de la S.F. adulte, Matrix comporte de nombreux morceaux de bravoure, dont cette prodigieuse scène de la renaissance de Néo au sein des résistants emmenés par Morpheus. Alliant des effets spéciaux décoiffants et un brassage de philosophies orientales et des religions monothéistes, les Wachowski frappent nos sens avec la volonté farouche de nous libérer de nos propres carcans, à travers un divertissement très haut de gamme. 

**** Sur TMC à 18h35.

La 5e Vague

De J. Blakeson (2016). Avec Alex Roe, Chloë Grace Moret.

Des extraterrestres attaquent la Terre. La jeune Cassie va tout faire pour résister. Mélange de Twilight pour son sentimentalisme naïf et de Stratégie Ender pour sa violence, ce bon petit film d’apocalypse est défendu avec pêche par Chloë Grace Moretz (Kick-Ass).

*** Sur Be 1 à 21h00.

Matrix Reloaded

De Larry et Andy Wachowski (2003).  Avec Keanu Reeves, Laurence Fishburne.

Les Wachowski ont pompé un maximum d’énergie renouvelable dans le substrat de l’excellent Matrix, qu’ils ont enrichi de stupéfiants effets spéciaux et de nouvelles têtes (mention spéciale à Lambert Wilson, hilarant). Mais la surprise n’y est plus, la philosophie libertaire de l’histoire passant à la trappe au profit d’une idéologie guerrière d’un goût un peu douteux. Ne boudons pas toutefois notre plaisir: cela reste un blockbuster très au-dessus de la moyenne.

** Sur TCM à 22h45.

True North

De Steve Hudson (2006). Avec Peter Mullan, Martin Compston.

Le fils du patron d’une petite entreprise de pêche en train de couler convoie en cachette des migrants clandestins pour sauver l’affaire familiale. Un drame social qui annonce d’emblée son ambivalence (Sean profite du malheur de pauvres entassés en fond de cale pour se racheter un rêve), c’est plutôt alléchant comme amorce d’histoire. Mais des retournements dramatiques un peu forts de café viennent malheureusement gâcher la fête. Heureusement que Peter Mullan et Martin Compston (Sweet Sixteen), excellents, veillent au grain.

** Sur Sundance à 21h05.

Plus d'actualité