La malédiction de Mélusine

Un ancien braqueur revient sur son île natale. Mais les pieds devant, charrié par la marée... 

Les mystères de l'Île ©Prod.

Les îles ont ce petit quelque chose capable de donner de la profondeur au noir. Agatha Christie l’avait bien compris. François Guérin, qui réalisa l’épisode de la série Meurtres à… centré sur l’île d’Yeu, semble avoir pris goût à ces territoires encerclés et nous embarque cette fois plus au sud, sur la charentaise île d’Aix, à quelques lieues de la tour du Père Fouras. Un homme est retrouvé mort sur la plage. Ex-taulard, mis au frais pour un vol de bijoux qui avait très mal tourné, José aurait plongé pour son complice, Michel, qui a fui avant l’arrestation. Toute l’île se souvient des événements survenus il y a vingt ans, à commencer par l’ex-femme de Michel et le fils qu’il a abandonné. 

Personne en revanche ne semble prêt à faciliter la vie de Solène Brach (Julie Ferrier), venue du continent avec ses gros sabots pour mener l’enquête. Elle qui associait Aix à ses premières amours de vacances va être contrainte de revoir sa copie quant à l’hospitalité des habitants de l’île. Seul un grenat, trouvé près du cadavre, semble vouloir livrer ses secrets. “Un vrai collier de sorcière”, d’après l’expertise d’un des fins limiers. À moins que ce ne soit celui de Mélusine, fée fondatrice de l’île, que la malédiction empêche de vivre près des siens. 

Communautarisme exacerbé, poignée de protagonistes protégeant leurs secrets contre vents et marées (ici Adrien – Marwan Berreni, Plus belle la vie), légendes inquiétantes, tous les hits insulaires sont réunis dans le scénario signé David D’Aquaro, mais utilisés sans légèreté. Entre indices pour dénouer l’histoire, visibles comme un phare dans la nuit, et fausses pistes tarabiscotées, on peine à profiter des pointes d’humour et des bonnes trouvailles. Chaque île n’enfante pas son Dix petits nègres

** Téléfilm inédit : « Les Mystères de l’ïle » sur La Une à 20h55 et le mardi 17 sur France 3 à 20h55.

Plus d'actualité