Les visages de Lisa

Qui est vraiment la propriétaire du sourire le plus célèbre au monde? Sous le vernis, de captivantes révélations.

belleprincesse1_arte

Qu’il a fait parler, ce sourire. Cinq siècles après sa création par Léonard de Vinci, la Joconde, retrouvée chez le peintre après sa mort, nous reste pourtant bien énigmatique. Car si l’identité de la femme la plus célèbre du monde de la peinture est communément établie – il s’agirait de l’épouse d’un marchand florentin nommée Lisa del Giocondo -, des doutes subsistent. Suffisamment pour que le présentateur TV et historien de l’art britannique Andrew Graham-Dixon décide de mener l’enquête, objet de ce documentaire passionnant confrontant archives et expertises de spécialistes.

L’on apprend ainsi que la fameuse Lisa, dont l’acte de décès prouve bel et bien l’existence, vécut dans la même rue que le père de Léonard de Vinci, un notaire avec lequel son mari aurait en outre été en affaires. Rien d’étonnant donc à ce que le peintre en fît le portrait. Sauf que… la Joconde ne correspond pas tout à fait à la description que le peintre Giorgio Vasari livrait du tableau en 1550 – il évoque notamment des sourcils dessinés quand la Mona Lisa que nous connaissons les a épilés – et Antonio de Beatis, qui rencontra de Vinci, évoque une œuvre commanditée par Julien de Médicis. D’où l’hypothèse qu’il existerait plusieurs versions du même tableau.

De Singapour à Saint-Pétersbourg, Andrew Graham-Dixon retrouve et interroge ainsi d’autres Joconde avant de voir celle du Louvre lever le voile sur l’un de ses secrets: à l’aide d’une caméra multispectrale de son invention, l’ingénieur parisien Pascal Cotte a en effet mis au jour, dans les couches successives de pigments, trois visages antérieurs à celui qu’immortalisent aujourd’hui les touristes. Alors qui est qui? Sans pouvoir tout révéler d’un mystère qui contribue à la beauté de l’œuvre, cette excitante enquête apporte de possibles réponses fort intéressantes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité