Chaillot danse: Now ballet

Avant qu’il ne soit trop tard

belgaimage-66312556-full

Dans une société qui sacralise la méditation de pleine conscience et voit dans l’usage de la force de l’instant la meilleure arme pour apaiser le futur, Carolyn Carlson se joue de l’immédiat. C’est lors de sa résidence à Chaillot que la chorégraphe américaine a façonné ces chorégraphies à sept voix. Le temps file et se suspend au rythme de ces corps dont les mouvements rappellent tant le rechargement énergétique codifié du qi gong que l’impulsivité du jazz. Là une table, là une porte: la partition poétique écrite sur un air de René Aubry s’ancre dans le quotidien et interroge, comme souvent chez Carolyn Carlson, la condition humaine. Pour questionner le temps, elle convie cette fois Gaston Bachelard, qui habite aussi son Pneuma, et l’associe à la quête spirituelle de Rudolf Steiner.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité