PETIT ÉCRAN | Le lait, mensonges et vérités

Le verre de lait, censé nous fournir protéines et calcium, est, de plus en plus, remis en cause. L’intolérance au lactose est-elle une mode ou une réalité physiologique ?

Pagaille au petit déj' ©Arte

Depuis des décennies, les pouvoirs publics nous incitent à consommer des produits laitiers. Raison officielle: il s’agit de protéger nos os. Et si l’argument cachait des motifs plus cyniques? Nous sommes en effet traditionnellement des nations d’agriculture laitière. Il faut écouler les surplus de production. Et, plus que la population, nourrir les grands groupes industriels. Voilà le pourquoi des campagnes de pub. Et cette dénonciation, ce “milk bashing”, ne vient pas d’écolos militants mais de scientifiques, de médecins, qui s’appuient sur des études récentes. C’est ce que l’on va découvrir ce soir.

On part à la rencontre de différents intervenants des deux camps (“pro” et “anti”). On en retient, entre autres, ce constat relayé par le journaliste scientifique Thierry Souccar: entre 70 à 75 % de la population terrestre ne digère pas ou mal le lactose. Le lait est pointé du doigt dans l’apparition d’allergies ou de diabète. Bigre… Faut-il pour autant virer vegan? Ce sera l’objet de la deuxième partie de l’émission. Longtemps considéré comme austère et extrême, ce régime convainc de plus en plus de consommateurs, particulièrement parmi les jeunes urbains engagés.

Bon ou pas bon pour l’organisme et le goût? C’est un pur mangeur de viande qui mène l’enquête. Et revoit quelques-unes de ses idées préconçues. Tout comme nous, téléspectateurs, finalement dégoûtés de constater combien nous sommes manipulés, une fois de plus, au nom du profit et au détriment de notre bien-être. Le veau d’or est toujours debout.

Plus d'actualité