PETIT ECRAN | Les meilleurs films de ce lundi soir

Envie de vous détendre devant un bon film ce soir ? Voici une petite sélection des meilleurs films qui seront diffusés ce soir à la télé.

Gang of New York ©RTL-TVI

Gangs of New York

De Martin Scorsese (2002). Avec Leonardo DiCaprio, Daniel Day-Lewis.

Scorsese a mis près de trente ans pour concrétiser son projet d’adapter le roman de Herbert Asbury datant de 1928. C’est que l’ampleur de la tâche – recréer les quartiers du New York et de la guerre des gangs du milieu du 19e siècle – semblait gigantesque. Mais le cinéaste a fini par gagner son pari avec cette fresque historique et sanguinaire narrant le passé de Big Apple. De ce chaos brillamment orchestré, Scorsese sort à nouveau gagnant.

*** Sur Club RTL à 20h00.

L’Aventure, c’est l’Aventure

De Claude Lelouch (1972). Avec Lino Ventura, Jacques Brel.

Ce n’est pas tant l’histoire farfelue et un brin décousue de L’aventure, c’est l’aventure qui lui confère un statut de film culte, mais bien son fabuleux casting et la complicité évidente qui unit les protagonistes. Cette épopée truffée de séquences mémorables permet à Lelouch de porter un regard amusé sur son époque – le début des années 70 – et est désormais teintée d’une nostalgie qui lui donne un cachet d’autant plus particulier.

*** Sur ARTE à 20h50.

Le Testament du Docteur Mabuse 

De Fritz Lang (1933). Avec Rudolf Klein-Rogge, Otto Wernicke.

Après Le docteur Mabuse muet de 1922, Lang reprend l’inquiétant personnage et lance à ses trousses le même policier – truculent Otto Wernicke – déjà de service dans M le maudit. En dénonçant la société corrompue dans cet excellent suspense teinté de fantastique, le cinéaste décoche aussi quelques allusions à peine voilées aux nazis, depuis peu au pouvoir. Ceux-ci interdirent d’ailleurs aussitôt le film, précipitant la décision de Lang de quitter l’Allemagne pour des cieux plus cléments.

*** Sur ARTE à 22h50.

La Rançon de la Gloire 

De Xavier Beauvois (2014). Avec Benoît Poelvoorde, Roschdy Zem.

Virage radical pour Xavier Beauvois après le sublime Des hommes et des dieux. Le réalisateur aborde ici le registre de la comédie, en évoquant un fait rocambolesque et pourtant authentique: le vol du cercueil de Charlie Chaplin, en mars 1978. Même si le film souffre d’un mauvais calibrage, avec quelques scènes à rallonge ou, au contraire, trop rapidement expédiées, l’hommage à Charlot ne manque pas de poésie, avec deux personnages    principaux qui s’avèrent touchants.

** Sur La Une à 22h05.

Plus d'actualité