PETIT ECRAN. Face au juge, clap 3e

La sympathique Julie Denayer revient porter une nouvelle saison de Face au juge. Un joli succès télévisuel.  

55022_normal

De retour pour une troisième saison, l’émission judiciaire, qui permet à plus d’un demi-million de téléspectateurs belges de se glisser dans des salles d’audiences à Bruxelles et en Wallonie, devrait à nouveau satisfaire un large auditoire. Le programme, dont la caméra nous plonge au cœur de la réalité, mise davantage sur la démonstration du fonctionnement (si particulier) de la justice, que sur un quelconque sensationnalisme. “Les intervenants nous connaissent de plus en plus, et le savent, explique sa journaliste-présentatrice Julie Denayer. Sans quoi, beaucoup ne se laisseraient pas filmer et auraient du mal à oublier la caméra!” En témoignent, pour cette reprise, l’interrogatoire d’un homme pour le vol d’un portefeuille dans un tram bruxellois, une affaire d’excès de vitesse sur une mobylette trafiquée, ou encore celle d’un délicat conflit entre un propriétaire et son locataire.

Chapeautant le projet de A à (presque) Z, avec une équipe réduite, celle qui anime aussi Indices a donc pleinement justifié les moyens mis à disposition par RTL. Pour un programme qui, s’il est vu par quatre personnes sur dix devant leur petit écran, nécessite un important travail en amont. “Du contenu des émissions à la manière de mettre en images, j’ai pas mal de fonctions dans cette émission, en plus de la présentation qui ne représente finalement qu’une infime partie du travail. Mais l’important est d’abord de bien faire le travail et de mener les enquêtes de la meilleure des façons, avec respect, pour obtenir un résultat probant.”

Lancée par Georges Huercano-Hidalgo, pour qui elle “illumine” l’écran, Julie Denayer confirme, sans faire de bruit, son potentiel et sa belle évolution. “La radio était le média que je visais, et finalement je me retrouve surtout en télé. Je dis souvent que ça serait merveilleux d’avoir sept vies comme un chat. Mais le principal, c’est d’aimer ce qu’on fait!”  

Plus d'actualité