Adultes mais pas trop

Les héroïnes de cette comédie douce-amère ont décidé de grandir. Chiche?

girls_rtl_tvi

Faudra bien qu’elles finissent par se prendre en main. Si leur mot d’ordre, lors de la saison 3, était de définir un juste équilibre entre leur job et leur vie privée, cette fois-ci leur objectif est encore un cran au-dessus, à savoir devenir adultes. On peine à y croire. Mais désormais, les producteurs nous l’ont promis et juré: les copines de Girls ont décidé de se mettre du plomb dans la tête. “Dans cette salve, nos quatre héroïnes commencent à faire les bons choix dans leur quotidien, explique Lena Dunham, conceptrice de cette fiction et interprète principale dans le rôle de Hannah. Mais ce n’est en rien une garantie. Ça ne va pas empêcher leur parcours d’être compliqué.” Son personnage – toujours aussi crispant et déroutant -, s’apprête d’ailleurs à suivre un chemin surprenant. Hannah va en effet quitter Brooklyn pour intégrer un atelier d’écriture dans l’Iowa. Mais cette reine égocentrée supportera-t-elle d’être loin de sa cour et de son petit ami Adam (Adam Driver)? Les deux en tout cas estiment qu’une relation longue distance est possible… On demande à voir.

Du côté de ses proches, on tente également d’aller de l’avant. Récemment diplômée, Shoshanna (Zosia Mamet) part à l’assaut du marché du travail. Marnie (Allison Williams) continue à composer des chansons folks et cherche à lancer sa carrière avec son partenaire Desi (Ebon Moss-Bachrach), dont elle s’est entichée. Manque de bol pour elle, ce dernier refuse de plaquer sa fiancée. Jessa (Jemima Kirke), enfin sobre, poursuit son existence chaotique… Agrémentée de la présence de quelques invités (Jason Ritter, Zachary Quinto, etc.), cette fournée se révèle audacieuse en séparant un temps la vedette de ses amies et prouve qu’elle en a décidément sous le pied. De bon augure, alors que la fin de la série se profile pour février prochain aux États-Unis.

Sur le même sujet
Plus d'actualité