«Rire, c’est nécessaire» 

Grand classique de la fin d’année, le bêtisier de la RTBF est présenté - et c’est aussi une tradition - par Jean-Louis Lahaye. Un présentateur qui, loin d’être lassé d’un tel exercice, se dit ravi de partager ce moment avec ses potes de télé.

lahaye2_rtbf

Chaque année, c’est la même rengaine: les chaînes proposent quelques rares inédits et de nombreuses rétrospectives parmi lesquelles le sacro-saint bêtisier. A la RTBF, c’est Jean-Louis Lahaye qui en fait son affaire. Entretien.

2016 n’a pas été une année franchement joyeuse…

(Il nous coupe). Vraiment ? Je suis d’accord, nous avons connu des drames. Mais si l’on prend les choses avec plus de recul, on se rend compte qu’à l’échelle de l’Histoire, chaque période a connu son lot de tourments. Il y a toujours eu des victimes de c***. Il faut essayer de voir le verre à moitié plein. En tout cas, ce n’est pas cette minorité néfaste qui m’empêchera de rire. Je dirais même que c’est nécessaire: si on arrête de rire, ils ont gagné. Et puis, tout n’a pas été noir en 2016. Cette année a été ponctuée de magnifiques moments.

De quoi rira-t-on, dans le bêtisier 2016?

Les perles viennent de partout. De chez nous, à la RTBF, bien sûr. Mais aussi d’Internet et de la télévision du monde entier. Ce bêtisier est aussi une manière de découvrir des émissions qui font un carton ailleurs et qui nous sont complètement étrangères. Je suis sincèrement ravi de partager ce moment avec les spectateurs et des personnes avec qui je me marre toujours, comme Kody, Elodie de Sélys, David Jeanmotte, … Je ne peux pas tous les citer mais j’aime travailler avec chacun d’entre eux.

Si vous aviez un souhait pour 2017…

Que je continue à faire ce que j’aime. Honnêtement, je suis parfois gêné de vivre dans le bonheur le plus total. J’aime ce que je fai s- j’ai un équilibre entre le divertissement et les émissions culturelles et historiques qui me passionnent – je travaille avec des gens que j’aime.

On vous reverra donc rapidement dans Sur les traces de…?

Absolument. Nous avons récemment été sur le tournage de Maigret avec Rowan Atkison (Mr Bean NDLR) pour Sur les traces de Simenon. Nous préparons également Sur les traces de César, dans lequel nous aurons l’occasion de nous pencher sur Ambiorix. Un ennemi belge que César n’a jamais réussi à capturer. Excusez du peu…

Plus d'actualité