Le peuple des forêts

Promenons-nous…

grandeursnature-lepeuplede-5

En janvier dernier sortait sur les écrans le très beau documentaire de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, Les saisons, grâce auquel le spectateur faisait connaissance avec la forêt européenne qui recouvre le continent depuis la fin du dernier âge glaciaire. Le peuple des forêts, série de trois épisodes proposés cette semaine et signés du même duo, reprend la thématique. Mais sur près de trois heures de film, cette plongée au cœur de la nature prend cette fois le temps d’expliquer, de manière pédagogique, comment le climat – et, partant, la végétation et les espèces d’alors – s’est métamorphosé au cours de ces 20.000 ans d’histoire.

Un voyage dans le passé d’autant plus captivant qu’il fait écho à l’actuel réchauffement climatique et alerte subtilement sur les conséquences d’un tel bouleversement. En immersion dans une nature qui se dévoile, l’on découvre la vie d’espèces sauvages évoluant sur la calotte glaciaire ou dans les quelques oasis forestières – où peu à peu la végétation se développe à nouveau, jusqu’à s’étendre sur le territoire. Puis l’apparition de l’homme, chasseur-cueilleur cohabitant avec le monde animal avant d’entreprendre de le chasser. Et l’on assiste au recul de la forêt, qui s’efface pour laisser place aux cultures toujours plus nombreuses. Une belle odyssée au plus près des bisons, des lynx, des chevaux tarpans – qui disparaissent peu à peu – et des insectes, chouettes et loups qui s’accrochent aux dernières branches. 

Plus d'actualité