PETIT ECRAN. Deuxième essai pour Esprits criminels

La franchise s’offre une deuxième fiction dérivée, mieux emballée que la précédente.

espritscriminels5_rtl

Pas question de reproduire les mêmes erreurs. Il y a cinq ans, Esprits criminels lançait un premier feuilleton dérivé, intitulé Unité parallèle. Mais alors que l’original – dont la 12e saison est actuellement en cours de production – cartonne toujours autant aux États-Unis, ce spin-off s’était lamentablement vautré côté audiences. La faute à un concept trop similaire à celui de son aîné qui étudie les profils psychologiques de meurtriers pour mieux les coincer, et à un personnage principal peu engageant (Forest Whitaker qu’on a vu plus inspiré). Faut croire aujourd’hui que les leçons ont été retenues. En proposant cette fois-ci Unité sans frontières, les producteurs de la franchise ont fait le choix de varier leurs intrigues en enquêtant par-delà les mers.

Des expatriés en difficulté

Figure de proue de l’ensemble, Jack Garrett (Gary Sinise, habitué à ce genre de rôle depuis Les Experts: Manhattan) est donc à la tête d’une équipe chargée de venir en aide aux expatriés américains en difficulté. Plusieurs agents sont évidemment là pour l’épauler: Clara Seger (Alana De La Garza), une anthropologue, Matthew Simmons (Daniel Henney), à l’aise dans les opérations spéciales, la toubib Mae Jarvis (Annie Funke) et le technicien Monty (Tyler James Williams, qui a bien grandi depuis Tout le monde déteste Chris). Une grande majorité de cette troupe avait d’ailleurs d’ores et déjà été présentée dans un épisode de la dixième année de la “série mère”, déjà diffusé sur RTL-TVI il y a quelque temps. Les aficionados de la première heure ne seront pas déboussolés par ce nouveau produit qui reste, il faut le reconnaître, sans surprise. Une deuxième salve est prévue outre-Atlantique, sans date de programmation précise. Et ce, malgré les résultats assez faibles de ces inédits qui débarquent ce soir chez nous.

Plus d'actualité