Bachar El-Assad, la survie à tout prix

En 2000, la mort de Hafez el-Assad laisse vacant le siège de la présidence syrienne.

reporters_8034057

Le fils aîné décédé, c’est au cadet que revient alors le pouvoir. Un jeune homme discret, visiblement moderne, venu de Londres où il a parachevé ses études d’ophtalmologiste. Un espoir pour l’Occident, qui voit en Bachar el-Assad un possible réformateur et un allié potentiel dans sa lutte contre le terrorisme. Seize ans plus tard, le jeune président est devenu un dictateur entêté et orgueilleux, réprimant violemment son peuple sans distinguer opposants au régime et simples civils. Mais un personnage central sur la scène internationale, décidé à se rendre incontournable dans la guerre contre le djihadisme et les négociations de paix au Moyen-Orient.

Une personnalité complexe

Empêtrées dans des relations ambiguës avec le chef d’État, les grandes puissances se divisent: faut-il traiter avec Bachar? Le considérer comme un ennemi au même titre que Daech? Passionnant, ce documentaire retrace le parcours de l’homme fort de la Syrie depuis son élection et ses rapports, faits d’alliances et de ruptures successives, de promesses et de mensonges, avec les démocraties française et américaine. Un portrait d’autant plus éclairant qu’il donne la parole à plusieurs anciens ministres, conseillers et vice-président syriens en exil, dont les témoignages mettent en lumière la personnalité complexe d’un dictateur d’apparence affable, obsédé par l’idée de surpasser son père et de garder entre ses mains ce pouvoir qui ne lui était pas destiné.

Sur le même sujet
Plus d'actualité