Milliardaires, les nouveaux utopistes

Les richissimes aiment dépenser leur argent à améliorer le monde. Une “mode” qui a changé de nombreuses vies.

getattachmentthumbnail-1

Ils sont moins de 70 à se partager la moitié de la fortune mondiale. Choquant? Certainement! Mais, depuis quelques décennies, les très riches ne se contentent pas de dépenser leur “surplus” (90 % de leur fortune) dans des caprices. Les milliardaires 3.0 sont philanthropes. Ce qu’ils souhaitent, c’est changer le monde grâce à leur argent. Bill Gates a initié le mouvement. Il est principalement impliqué dans le domaine de la santé et s’investit pour que la majorité ait accès à tous les soins nécessaires. Son épouse, de son côté, s’est engagée pour soutenir les plannings familiaux. L’initiative n’est pas toujours bien reçue, parce que les actions philanthropiques de très riches engendrent la suspicion – qu’ont-ils à y gagner? Mais Bill Gates a convaincu certains de ses pairs. À commencer par Warren Buffett, qui a lui-même porté la bonne parole autour de lui.

Une petite dose d’optimisme

Buffett père et fils s’impliquent énormément un peu partout dans le monde. Mark Zuckerberg, de son côté, a récemment dédié 99 % de ses actifs Facebook (soit 45 milliards de dollars) à des causes liées à l’enfance. Les milliardaires américains n’ont pas peur de redistribuer leur fortune. La philanthropie représente d’ailleurs 2 % du PIB annuel des USA. Le mouvement est suivi un peu partout dans le monde. En France, un milliardaire a ouvert une école révolutionnaire pour les informaticiens. Ou en Asie où les cliniques pour les moins nantis sauvent de nombreuses vies. Bref, contrairement à ce que l’on peut penser, les plus riches ne sont pas forcément les plus radins. La collection papillon se penche sur ces super-riches qui, en se préoccupant du sort de leur prochain (et de celui de la planète au passage), font la différence. Une petite dose d’optimisme dans ce monde de brutes…

Plus d'actualité