Mots et merveilles

Des lettres et des notes, c’est le programme spécial proposé ce soir par La grande librairie.

souchon4_iso

François Busnel a beau célébrer, chaque semaine, le bonheur de plonger dans l’univers d’un écrivain, la littérature reste bien moins populaire que d’autres pans de la culture. Comme la chanson, par exemple, largement présente à la télévision. Les deux arts, pourtant, se marient fort bien – le songwriter Bob Dylan a reçu le prix Nobel de littérature le 13 octobre dernier et le très regretté Leonard Cohen l’aurait tout aussi largement mérité. Passeur sans frontières, l’animateur de La grande librairie avait ainsi proposé l’an dernier une émission exceptionnelle, où une flopée de chanteurs amoureux du verbe remplaçaient sur le plateau les romanciers traditionnellement invités pour partager, à leur tour, leurs coups de cœur littéraires. Une belle idée et un joli succès d’audiences, qui ont convaincu la chaîne de renouveler l’expérience en cette fin d’année.

Au programme, plus de deux heures d’émission en compagnie d’artistes qui n’ont pas d’album à vendre, mais une étroite et singulière relation aux mots à évoquer. Il y a là Alain Souchon et sa sensibilité si délicate, Véronique Sanson dont certains textes restent parmi les plus beaux de la chanson française, Eddy Mitchell qui, on ne le sait pas toujours, signe la plupart des siens, Mathias Malzieu, auteur de chansons, nouvelles et romans, mais aussi Mathieu Boogaerts, Olivia Ruiz, Sandrine Kiberlain. En solo ou en duo, ils offrent ce soir un souffle nouveau à des poèmes de Prévert, de Verlaine et de Villon, réinventent les chansons de Brel et de Trenet – sans oublier bien sûr de rendre hommage à l’auteur de Lay Lady Lay. Et nous rappellent in fine que les mots, lus, chantés ou clamés nourrissent, inspirent, divertissent, instruisent et guérissent de bien des maux.

Plus d'actualité