Le maître du jeu

Laurent Delahousse s'invite au Kremlin.

poutine_france_2

La scène politique internationale ne peut faire sans lui – le candidat des Républicains à la présidentielle française François Fillon s’est d’ailleurs prononcé pour une reprise du dialogue avec le chef d’État russe. Lorsqu’il remplace Boris Eltsine à la tête du pays en 1999, l’ex-officier du KGB Vladimir Poutine n’apparaît pourtant pas comme un potentiel homme fort. Le portrait dressé par le réalisateur Christophe Widemann tente de comprendre, sans parti pris, la fulgurante ascension de celui qui n’a de cesse de rappeler son extraction populaire et concentre entre ses mains plus de pouvoirs qu’aucun autre président. Un documentaire qui ambitionne d’aller au-delà des différentes images véhiculées chez ses partisans comme chez ses détracteurs et revisite l’histoire de la Russie, de l’URSS post-stalinienne aux coulisses du Kremlin d’aujourd’hui.

Plus d'actualité