L’homme de l’année

Trois mois après son arrivée au sein du groupe, Yann Barthès anime enfin sa première véritable émission sur TF1.

quotidien-5

A l’annonce de son départ de Canal+, Yann Barthès avait déclaré qu’il animerait un magazine chaque soir de la semaine sur TMC, Quotidien, et une émission hebdomadaire sur TF1. Un objectif que l’animateur/journaliste a été forcé de réviser, faute de temps. Souvent qualifié de bourreau de travail par ses équipes, Yann Barthès met un point d’honneur à tout vérifier dans les moindres détails, écrit ses textes lui-même et n’abandonne rien au hasard. Une précision et une application qui ne lui laissent aucun répit et surtout aucun créneau pour assumer d’autres projets, si ce n’est la pastille Quotidien express, diffusée après le 20 heures sur TF1.

Pour cette grande première sur la chaîne privée, Yann Barthès proposera Quotidien, les hommes et les femmes de l’année 2016, une rétrospective de l’actualité de l’année, pour laquelle il s’est donné les moyens de réussir. Entouré de son équipe habituelle (dont les excellents Hugo Clément et Martin Weill), d’invités qui ont créé l’événement, il pourra compter sur la présence d’Omar Sy, élu récemment personnalité préférée des Français. Ajoutez à cela une programmation idéale, juste après la finale de Koh-Lanta, un des plus gros cartons d’audience annuels, et vous avez tout le nécessaire pour atteindre la réussite. Rien d’étonnant quand on connaît le travail fait par Barthès avec Le petit journal. Pourtant, lorsque le journaliste a claqué la porte du Canal+ de Vincent Bolloré, beaucoup ont pensé que l’esprit du Petit journal était définitivement mort et qu’en signant ce contrat avec le groupe TF1, Barthès vendait son âme et sa liberté de ton.

Trois mois plus tard, force est de constater que la greffe a fonctionné. Toujours aussi impertinent, Yann Barthès continue à décrypter l’actualité avec irrévérence et n’épargne personne, de Donald Trump à Nicolas Sarkozy. Quand l’actualité se fait plus chaude, il ose voir les choses en grand. Il a d’ailleurs proposé une nuit spécial élections américaines avec 9 heures de direct. Son ironie et sa verve s’expriment encore mieux lorsque Cyril Hanouna l’accuse d’être complaisant vis-à-vis de ses employeurs parce qu’il n’évoque pas une bourde de Jean-Pierre Pernaut. Pendant que le comique de service s’agite sur le plateau de Touche pas à mon poste!, l’autre, très sobre, lui répond de la plus élégante des manières, avec mordant mais classe. Une méthode qui convainc les téléspectateurs et fait exploser les audiences de la petite chaîne de la TNT. L’objectif était d’atteindre en juin 600.000 téléspectateurs. Aujourd’hui, la moyenne est d’1,2 million par jour… On verra quel score il atteindra avec cette spéciale, qui devrait lui donner l’envie d’être plus souvent présent sur TF1. Une aubaine pour tout le monde.

Sur le même sujet
Plus d'actualité