Jean-Luc Reichmann réenfile le costume de Léo Mattéï

Protégeons nos enfants

leomattei2_rtl

Pour la plupart des téléspectateurs, Jean-Luc Reichmann, c’est l’animateur rieur et sympathique de TF1. Celui qui les divertit sur l’heure de midi depuis de nombreuses années. Mais, depuis quatre ans, le présentateur s’est aussi lancé un défi plus en finesse, toujours sur TF1. Ce papa d’une famille nombreuse incarne Léo Mattéï dans la série éponyme. Et contrairement à ce qu’on aurait pu attendre, la série est très loin de traiter de sujets légers.

La fiction suit les enquêtes d’une brigade des mineurs. Des policiers qui sont confrontés au quotidien à la maltraitance – physique ou morale – sur les enfants. Si la série de Jean-Luc Reichmann n’est pas la seule fiction à s’être penchée sur ce travail aussi pénible que nécessaire – il est notamment abordé dans le très bon, mais très dur Polisse mais aussi dans New York: Unité spéciale -, elle a pour ambition de s’adresser à un public plus large. Le programme se penche donc moins sur l’horreur des crimes et plus sur les victimes et l’aide qui leur est offerte pour avancer – à défaut d’oublier. Par ailleurs, le sourieur fou des Douze coups de midi ne cache pas que sa plus grande fierté, c’est d’avertir le grand public sur une réalité bien sombre: non, cela n’arrive pas qu’aux autres.

Cette nouvelle saison, la quatrième, de Léo Mattéï propose des enquêtes toujours aussi déstabilisantes. Tout d’abord, les héros seront confrontés à un policier pas très net (en début d’épisode, on le voit trouver un cadavre avant de le réenterrer, mine de rien). Ils devront également gérer une mère dont la fille vient d’être enlevée. Sauf que la kidnappeuse affirme être la mère biologique de l’enfant. La famille et la fillette surtout auront bien besoin de Léo Mattéï et de ses collègues pour se relever du choc… Bref, fidèle à son poste, le commandant et sa série assurent le show. Il y a peu de chances que les amateurs d’hier soient déçus. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité