255 ans, toujours Tussaud

Rencontre avec une femme du 18e siècle dont la vision fait encore courir les foules aujourd'hui.

retour_sources_tussauds2_rtbf

De cette chère Madame Tussaud, on connaît surtout les musées qui ont poussé à Londres, Amsterdam ou New York – en tout, dans une quinzaine de villes du globe. On en sait beaucoup moins sur l’histoire de Marie Tussaud, née à Strasbourg en 1791 et décédée à Londres 88 ans plus tard. La dame, sculptrice aux mains d’argent, est l’héroïne d’un Retour aux sources qui redonne vie aux portraits de cire qui ont fait sa renommée, dont ceux de Napoléon, Rousseau, Voltaire ou Benjamin Franklin. Le magazine présenté par Elodie de Sélys rappelle aussi que Madame Tussaud fut sauvée in extremis de la guillotine. Alors qu’elle était prête à perdre (littéralement) la tête, une grâce lui fut accordée… grâce à son art: on lui trouva un emploi funèbre consistant à réaliser les masques mortuaires des guillotinés notoires, comme Marat, Robespierre ou Marie-Antoinette. Envie d’en savoir (encore) plus Suivez le guide…

Sur le même sujet
Plus d'actualité