Sandrine Bonnaire se balade en taxi

Bonnaire contre le ciel

taxi_bonnaire2_rtbf

Dans Le ciel attendra, elle est une mère qui a perdu, à un moment, le fil du destin de sa fille qui, séduite par l’appel d’un ailleurs transgressif, se décide à rejoindre l’État islamique. Ce n’est sans doute pas un simple rôle, pour elle, car Sandrine Bonnaire n’a pas un rapport lambda à la religion. La mère de l’actrice, née dans un milieu très populaire, était témoin de Jéhovah. À la maison, on ne fêtait pas Noël. On ne fêtait pas grand-chose d’ailleurs. Hep taxi!, à l’occasion de la sortie du film, revient sur cette partie méconnue de l’actrice française, mais aussi sur son immense carrière, initiée chez Maurice Pialat, couronnée par deux césars et une ribambelle de films puissants et graves. Sans oublier qu’elle est aussi passée à la réalisation, avec un documentaire remarqué sur sa sœur, Sabine, victime du syndrome d’Asperger.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité