Tueurs à l’appel

On connaît la passion de Christophe Hondelatte pour les faits divers sordides.

crime2_france3

Après avoir présenté plusieurs saisons de Faites entrer l’accusé, le journaliste rejoignait l’antenne d’Europe 1, en cette rentrée 2016, pour y proposer Hondelatte raconte, où sa voix tragico-grave décortique chaque matin une histoire faite de drame et de sang. L’ombre de Pierre Bellemare est en train de l’envelopper à grands pas. Et ce n’est pas sa nouvelle émission, diffusée dès ce lundi sur France 3, qui va le défaire de cette emprise. Le titre, à lui seul, est une promesse de frissons: Crime et châtiment, ou quand Dostoïevski devient malgré lui un improbable nourrisseur de récits glauques. L’idée n’est pas neuve: des meurtriers sont transformés en sombres héros de feuilleton, où sont retracés leurs faits et gestes jusqu’au procès tranchant.

Histoire de cibler le concept, mister Hondelatte a décidé de s’attaquer uniquement aux procès en appel devant la cour d’assises. Où la vérité judiciaire finit toujours par triompher, n’en déplaise à ceux qui adorent jouer eux-mêmes au débat “coupable ou innocent?”, très pratiqué en Belgique il y a encore quelques semaines. “On rentrera dans le détail du détail, promet le journaliste. Et on sera sur un format de 115 minutes.” Autant dire que l’accusé, sa victime, son œuvre, ses amis, sa famille ou ses avocats prendront tout leur temps pour nous faire grimper sur l’échelle du suspense. Premier appelé dans le box des suspects: Jamel Leulmi, arrêté en 2010, accusé d’avoir tué son épouse et tenté de tuer une fiancée dans le seul but de toucher des assurances décès souscrites à son bénéfice. Le vilain. Ou pas…

Sur le même sujet
Plus d'actualité