Détours par le futur

La RTBF propose Demain, et après?, une soirée consacrée aux Belges qui ont des idées saines et simples pour soigner le monde.

demain_reporters

Le débat est récurrent lors de nos soirées raclette: l’un pense que notre société est vouée à sa perte et qu’il est trop tard pour agir; l’autre est convaincu que si les hommes politiques voyaient un peu plus loin que le bout de leur carrière, ça irait déjà beaucoup mieux; et encore un autre, souvent plus batailleur dans la discussion, essaie d’imposer l’idée selon laquelle chaque citoyen est capable d’agir au quotidien, avec des gestes simples, des envies sincères et des projets innovants. Ce dernier n’a rien d’un démago, comme l’a prouvé le formidable film Demain, de Cyril Dion et Mélanie Laurent (diffusé sur Be tv le 30 octobre), qui entend prouver que les humains, partout sur la planète, ont encore foi en leur monde. Et que, loin des bureaux officiels de débats sans fin, il est possible de modifier son mode de vie, que ce soit en matière d’habitat, de transports, de nourriture, de “vivre ensemble”, de culture, d’énergie ou même d’économie.

Ce film, miraculeusement positif et profondément dans l’air du temps, a donné des idées au journaliste de la RTBF Michel Visart. Son constat était simple: aussi rassembleur qu’était le film, il n’évoquait aucune initiative belge. Quelques mois plus tard, il persuadait son employeur d’imaginer Demain, et après?, une soirée spéciale dédiée à ces citoyens de chez nous en quête de mieux et de meilleur. Une émission animée ce mercredi par Jonathan Bradfer, qui nous met l’eau à la bouche: “Comme tous ceux qui ont vu le film Demain, j’en suis sorti plein d’espoir, d’élans, d’envies d’agir. On a donc décidé de montrer qu’en Belgique aussi, on pouvait agir, sortir de la route sur laquelle on avance parfois les yeux fermés”. Alternant les reportages de terrain et les discussions en plateau avec des spécialistes – dont l’aéronaute Bertrand Piccard, auteur du premier vol en avion à énergie solaire, ou encore Éric Lambin, philosophe du bonheur et géographe -, Demain, et après? ne se contentera pas de causer, loin de là. Seront notamment applaudis: une dame qui a rénové un moulin à eau pour fabriquer de la farine naturelle, une maison de jeunes bruxelloise organisant des rencontres avec les personnes âgées en maisons de repos, ou les fondateurs de l’ASBL liégeoise Les Grignoux, qui utilise le cinéma pour promouvoir une économie sociale. “C’est une soirée consacrée à la vie au sens large, poursuit l’animateur. Pour donner des clés, montrer que des petits choix de vie peuvent avoir un impact à la fois dans sa vie personnelle et dans celle des autres”. De la télé pertinente et constructive, ça ne se refuse pas…

Sur le même sujet
Plus d'actualité