Le film du jour: Demain

Demain commence aujourd’hui

1302964

“Demain est un autre jour”, disait Scarlett O’Hara à la fin d’Autant en emporte le vent. Sauf que le vent n’a pas franchement tourné dans la bonne direction pour notre planète, soumise à l’influence néfaste de l’homme qui bousille allègrement ses écosystèmes. Et rend du même coup les lendemains de notre bonne vieille Terre pas franchement réjouissants.

Faut-il donc d’ores et déjà accepter l’inéluctable avec fatalisme? Absolument pas: ”Nous passons notre temps à faire des films où nous sommes éradiqués par des zombies, des bombes nucléaires, des épidémies, des robots, des extraterrestres… Nous adorons ça! Mais où sont les films qui parlent du contraire? Ceux où nous nous rassemblons et résolvons les problèmes?” Ce constat est dressé par Rob Hoskins, enseignant britannique en permaculture et initiateur du mouvement des villes en transition, où les crises sont vues comme des occasions de changer radicalement les modèles de société existants.

Interpellé par ces propos, Cyril Dion a eu envie de tourner un tel film. Et a trouvé en la personne de Mélanie Laurent une oreille attentive. Très vite, l’actrice a souhaité s’impliquer pleinement dans cette initiative. Avec une évidence qui s’est imposée à eux: “Le monde d’aujourd’hui est né du mythe du progrès, qui est un récit auquel nous avons tous largement adhéré. Impulser un nouvel élan nécessitait avant tout de construire un nouveau récit. D’où le côté road-movie et toutes nos aventures dans chaque nouveau lieu. Ensuite, il a bien fallu rendre accessibles et le plus simples possible des sujets parfois arides comme la création monétaire”.

Le résultat est à la hauteur des ambitions du duo: une belle leçon d’espoir qui démontre que chacun, sans exception, peut contribuer à un changement salutaire. Mais pas demain. Maintenant!  

Sur le même sujet
Plus d'actualité