Retour au Block

Pour son comeback dans une série télé, Jennifer Lopez incarne une détective pas si sage que ça…

shades_doc

Pop-star, comédienne, productrice… Jennifer Lopez est sur tous les fronts. Presque malgré elle. Ce Shades of blue («teintes de bleu»), elle n’imaginait même pas en devenir la vedette. C’est en effet Robert Greenblatt, le président de la chaîne américaine NBC, qui, en découvrant ce projet qu’elle lui soumettait, lui a proposé d’en devenir la figure principale. Il n’aura pas eu besoin de beaucoup d’efforts pour la convaincre. Parce que ce personnage du détective Harlee Santos qu’elle interprète lui ressemble beaucoup. «Je connais le monde dans lequel elle vit, explique J. Lo. J’ai vécu dans le Bronx. Si je n’avais pas rêvé d’être chanteuse et actrice, et si j’avais voulu entrer dans la police, je serais sans doute devenue quelqu’un comme elle.» La série est d’ailleurs tournée à New York, non loin de ce «Block» dans lequel elle a grandi et qu’elle avait rendu célèbre par le biais d’une chanson – Jenny from the Block – en 2002.

Cette protagoniste qu’elle incarne, toutefois, n’a rien d’un ange. Intégrée à une unité corrompue, la fliquette s’autorise elle aussi à franchir quelques limites dans son job. Mère célibataire d’une ado, elle va rapidement attirer l’attention du FBI qui va vouloir faire d’elle sa taupe. Si par malheur elle devait refuser cette «offre», Harlee encourrait le risque d’aller en taule, et de ne plus voir sa fille… Ce chantage est d’autant plus douloureux pour elle qu’elle sera contrainte d’épier les agissements de ses proches collaborateurs, dont le lieutenant Matt Wozniak (Ray Liotta, Les Affranchis) et sa collègue Tess Nazario (Drea De Matteo, Les Soprano). Si les intrigues se révèlent somme toute banales, le plaisir de retrouver la star permet de s’attacher à son rôle. Une suite viendra prendre prochainement la relève de ces treize épisodes initiaux.

Sur le même sujet
Plus d'actualité