Luke Cage, quand l’univers des héros raconte la société (vidéo)

Luke Cage ne raconte pas seulement l'histoire d'un super-héros avec des capacités extraordinaires. C'est également un portrait de l'Amérique black et urbaine. 

Luke Cage, nouvelle série de Netflix.

Luke Cage, le colosse inébranlable de Marvel a débarqué sur Netflix. Encore une histoire de super-héros? Un peu. Mais pas que. Ne jugez pas un homme à son allure. C’est la leçon que l’on tire de cette nouvelle série. Derrière un costume griffé Marvel avec des super-pouvoirs plein les coutures, c’est l’Amérique black et urbaine qui se désape en musique. Dans la lignée des Jessica Jones et Daredevil, le nouveau venu Netflix utilise l’univers des héros plus forts que Bruce Lee et Chuck Norris réunis pour nous conter la société. 
Après les ruelles sombres et corrompues de Hell’s Kitchen, c’est à Harlem que se pose l’intrigue. En toile de fond, la ségrégation qui perdure aux USA se dénonce jusque dans le costume. Superman a une cape pour l’aider à voler. Mike Colter, l’interprète de Luke Cage, voit dans son sweatshirt à capuche un instrument de dénonciation.

Un point de vue différent

C’est lié à l’affaire Trayvon Martin”, développe l’acteur. L’adolescent de 17 ans a été tué par balle en 2012, en Floride, par un agent de sécurité. L’agression en elle-même puis l’acquittement du tireur ont suscité d’importants débats aux USA. Un “hoodie movement” avait vu le jour: de nombreuses personnes s’étaient réunies en portant un sweat-shirt, référence au vêtement porté le soir du drame. “Ce jeune homme a été tué sans raison. Il a été jugé menaçant parce qu’il était Noir. C’est un problème de racisme et de préjugés. Il faut trouver un moyen de changer la perception des choses. Si je “cache” ma tête derrière une capuche, est-ce forcément parce que je suis un voleur, un meurtrier ou quoi que ce soit ? Devrait-on avoir peur de moi alors que quand une jeune femme blanche fait la même chose pour faire une sieste dans un avion, ça ne perturbe personne? C’est juste un vêtement chaud et confortable, c’est tout!” 
Luke Cage, le héros invincible né en pleine blaxploitation, fait ses premiers pas en tant que leader d’une série (après une apparition remarquée dans Jessica Jones) avec, aux commandes, Cheo Hodari Coker. “C’est important, assure l’acteur. Pour le comics on parlait d’un Blanc qui créait un personnage de Noir dans les années 70. Peu importe le nombre d’amis noirs que le créateur avait, je ne suis pas sûr qu’il y avait une grande volonté de réalisme. Il était plutôt question de coller aux films avec des héros noirs qui avaient déjà été créés.” Une série pour faire comprendre aux privilégiés ce que ça fait d’être ne serait-ce que contrôlé par la police juste parce qu’on n’a pas la bonne couleur? Non. Mais un point de vue différent. Interpellant.

Plus d'actualité