Retour aux sources: la bande à Bonnot, les bandits tragiques

Elodie de Sélys propose un superbe documentaire sur un fait divers qui a marqué l’histoire criminelle de la France.

retour_sources_rtbf

Dans les années 1910 à Paris, la Belle Epoque résonne avec une période de croissance et de prospérité sans précédent. Les banques, les entreprises et la presse se modernisent, les inventions (l’automobile, le téléphone, le cinématographe) se succèdent et l’urbanisation se développe. Mais tout le monde ne communie pas avec ce nouvel essor. La discipline industrielle mise en place rend la condition de vie des ouvriers et des employés extrêmement difficile. L’oppression au travail augmente et le nombre de grèves explose. La répression ne fait qu’alimenter les tensions des mouvements qui s’élèvent violemment. Parmi ces inégalités criantes, le climat social se détériore. N’ayant plus confiance en l’action syndicale et collective, et pour parvenir à la révolution, certains pensent à un soulèvement sur le plan individuel. La tendance illégaliste voit le jour, prônant une philosophie particulière : le vol est acceptable dès lors où il devient un moyen de survie. Reprendre aux capitalistes et aux bourgeois ce qu’ils ont dérobé au peuple, telle était la devise de ce petit groupe d’individualiste emmené par un seul homme, Bonnot. A travers des documents d’archives, des mises en situation très réussies et des témoignages de spécialistes, le documentaire retrace l’épopée mythique de la bande à Bonnot. Ce fait divers a passionnera l’opinion. Vu la faiblesse de la police pour lutter contre ces braqueurs, la presse populaire s’emparera de l’affaire et se vendra comme des petits pains. Même si ces anarchistes médiatiques ont sévi moins d’un an, l’expression « La bande à Bonnot » est toujours bien présente dans l’inconscient collectif plus d’un siècle après leur mort.

Sur le même sujet
Plus d'actualité