Complément d’enquête: la France est-elle raciste?

Liberté, égalité, fraternité

belgaimage-96307131

Cet été, l’image de cette femme voilée verbalisée par des policiers sur une plage française a choqué les pays voisins, notamment anglo-saxons. Dans ce miasme médiatique estival autour d’arrêtés préfectoraux interdisant le burkini, la France écorne son image de pays des droits de l’homme. Tandis que les politiques – et la population – n’en finissent plus de débattre. Certains, en avançant une lecture erronée de la Loi 1905 (la laïcité) qui ne retient plus le racisme décomplexé. Fallait-il une polémique désormais internationale pour que les médias et les institutions fassent leur autocritique? Pas si sûr, tant le débat paraît encore stérile.

Complément d’enquête lance donc la grande question qui fâche: la France est-elle raciste? Ce qui équivaut déjà, en partie, à y répondre. Avec des éléments tels que les chiffres des actes racistes en France, qui sont à la hausse, ou les conclusions d’un rapport du Conseil de l’Europe s’inquiétant de la “banalisation” des discours xénophobes en France, notamment de la part de ses politiques. Dans un contexte de tensions intercommunautaires, de stigmatisation des musulmans, de manifestations de la population asiatique contre les agressions racistes dont elle est victime et de la problématique de l’accueil de réfugiés, l’hostilité occupe l’espace médiatique autant que le Front National. La France se pose-t-elle encore les bonnes questions? Les élections présidentielles approchent…

Sur le même sujet
Plus d'actualité