Secrets d’histoire

Une fois par mois, Laurent Delahousse truste la case cinéma de France 2 pour un décryptage de l’actualité à travers l’Histoire.

isopix_22626026-021

Dimanche 20h55 est une déclinaison des 13h15 des JT du week-end de Laurent Delahousse. Ici, on laisse de côté les carnets de campagne feuilletonants et les verbatims des politiques pour d’autres thématiques tout aussi éloquentes quant au fonctionnement d’une société. Ce nouveau magazine de prime time dominical se donne pour vocation d’éclairer l’actualité à travers une lecture historique. Le concept de Dimanche 20h55 se déploie dans un dispositif simple. La diffusion d’un documentaire est suivie d’un décryptage en plateau, en compagnie d’experts, replaçant le film dans l’actualité. Jusque-là rien de très inédit. Mais ce magazine est une autre tentative du journaliste d’exploration des nouvelles écritures de l’information. Laurent Delahousse réaffirme son goût pour le storytelling. Déjà en 2013, il avait osé ôter son costume de simple biographe pour occuper le terrain des historiens en créant Un jour, une histoire, le spin-off de son émission à succès.

Ainsi, les Secrets d’Histoire par Laurent Delahousse prennent des allures de thriller politique. Lors de cette première soirée théma, on se penche sur ceux du Vatican. Au regard du règne du pape François et de ses souhaits de réformes sur l’Église catholique, le documentaire retrace l’histoire – et les scandales du Vatican (liens avec le IIIe Reich, corruption, affaires de pédophilie, etc.), depuis sa création en 1929. Et on interroge l’opacité de l’État catholique, la réalité de la menace pesant sur le pape, mais aussi la place de l’Église dans le monde aujourd’hui.

Enfin, Laurent Delahousse est peut-être le pape de l’info, mais François truste le jour du Seigneur jusqu’au bout de la nuit. La chaîne rediffuse son portrait dans le documentaire, François, le pape qui veut changer le monde.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité