Élevés parmi les animaux

Ils ont grandi coupés de tout contact humain. À quoi ressemble la vie de ces gamins, une fois de retour dans notre monde?

mowglietlesenfantssauvages

Déstabilisant rappel de notre animalité puisque preuve vivante que l’on peut grandir en pleine nature, les enfants “sauvages” passionnent le grand public autant qu’ils posent question. Au fil des siècles, on enregistre plusieurs de ces histoires incroyables. La première recensée est celle de Peter de Hamelin et date du 18e siècle. La plus célèbre est, elle, fictionnelle: c’est celle du jeune Mowgli, héros du Livre de la jungle. Le garçonnet élevé par les loups est né de la plume de Rudyard Kipling. Et c’est en retraçant la biographie et l’œuvre de l’auteur britannique qu’Arte se propose de raconter les récits de ces petits d’hommes, recueillis par des animaux, loin de toute civilisation moderne. Au travers de reconstitutions, le documentaire Mowgli et les enfants sauvages s’intéresse à ces gamins, dont la survie dans un milieu considéré comme hostile déstabilise la communauté scientifique.

John Ssebunya, par exemple, a été élevé par des chimpanzés en Ouganda. Il mène aujourd’hui une existence “normale”. Mais un tel cas est rare. La plupart de ces enfants ont connu des destins tragiques. Considérés comme des curiosités, malheureux et incapables de s’adapter (ou se réadapter) à la vie parmi leurs semblables, ils ont dépéri. Un retour trop aisé est d’ailleurs suspect. Qu’en est-il du cas de Marina Chapman? Cette dernière assure avoir été enlevée à ses parent, en Colombie, abandonnée dans la jungle et adoptée par des singes. Elle aurait passé plusieurs années avec les primates avant d’être vendue comme esclave. Très peu probable, estiment les scientifiques. Pourtant, dans le reportage de ce soir, la désormais mère de famille repart sur les traces de son passé. Et, à chaque seconde, son discours et ses attitudes semblent plus crédibles. Fascinant…

Sur le même sujet
Plus d'actualité