Jour(nal) sans faim

Faire mieux que Maïtena Biraben et remettre à flot le paquebot Grand Journal, voici la mission de Victor Robert…

grandjournal1_c

La saison dernière a été un naufrage pour Le grand journal et son animatrice. L’émission d’actu phare de Canal+ a perdu la moitié de ses téléspectateurs et Maïtena Biraben s’est fait épingler dans les médias pour ses “dérapages”. L’arrivée de Vincent Bolloré à la direction a déréglé la case en clair de la chaîne, mais aussi tout le groupe. Le trauma assimilé, il s’agit maintenant de se reprendre. Ou tout du moins d’essayer. Finalement, en cette rentrée 2016, Canal+ choisit de faire du neuf avec du vieux. S’obstiner à sauver Le grand journal plutôt que de lancer une nouvelle émission.

Victor Robert est l’homme du switch. Après avoir repris L’effet papillon et présenté Le JT, le voici à la tête du paquebot Grand journal. La chaîne faisant le choix de recadrer son attention autour de ses abonnés, l’émission est divisée en deux parties, diffusées en crypté puis en clair, avec le retour prévu des Guignols en jonction. Dans sa lourde tâche de redorer l’image du programme, Victor Robert est épaulé par Alice Darfeuille, venue d’iTélé, de l’immuable Augustin Trapenard, de Mustapha El Atrassi et d’André Manoukian. Ce dernier a créé la surprise. Bien qu’on l’imagine sortir de là rapidement.

Cette saison est marquée par les réapparitions de séquences délaissées. Outre Action discrète, la “pas toujours bien sentie” Miss Météo revient. Ce rôle casse-gueule est confié l’humoriste Ornella Fleury – connue pour son imitation de Mélanie Laurent. Tandis que l’ex-Miss Météo de Nulle part ailleurs, Axelle Laffont, s’exprime dans un programme court. Enfin, l’ultime retour – et la vraie curiosité! – est celui de Mouloud Achour. L’homme présente Le gros journal, une alternative au JT traditionnel. Au grand, on va peut-être préférer le gros!

Sur le même sujet
Plus d'actualité