Remise à zéro

Deux mois après leur échec à l’Euro, les Diables rouges rencontrent l’Espagne en match amical.

football_isopix

Remporter une victoire face à la Roja est toujours bon pour le prestige mais ce soir, c’est ailleurs qu’il faut chercher les nombreux enjeux. Il s’agit en effet de la première sortie de notre équipe nationale avec son nouveau coach, Roberto Martinez. Ce soir, au stade Roi Baudouin, elle servira de préparation, puisque les choses sérieuses commencent dans cinq jours, quand les Diables rencontreront Chypre pour leur premier match de qualification à la Coupe du monde 2018, en Russie.

Une compétition pour laquelle Roberto Martinez n’a pas caché ses ambitions. Début août, quelques jours après avoir été officialisé à la tête de l’équipe, le coach a fait part de sa vision du football à l’Union Belge. Enthousiaste, le successeur de Marc Wilmots a avoué qu’à ses yeux, l’équipe avait le potentiel pour gagner cette future Coupe du monde. Et pour atteindre cet objectif, l’ancien entraîneur d’Everton ne ménage pas sa peine. Tout en menant les négociations pour constituer son staff (celui-ci devrait être annoncé avant la fin du mois), il s’est lancé dans une énorme mission de scouting. Bien décidé à construire une équipe solide, il visionne et assiste à un maximum de matchs. 

Dans son esprit, tout le monde repart de zéro: “Je veux qu’ils m’impressionnent, je veux qu’ils me montrent qu’ils veulent leur place en équipe nationale. Si c’est le cas, de nouveaux joueurs peuvent intégrer le groupe”. Si la sélection pour le match de ce soir n’est pas encore connue au moment d’écrire ces lignes, il semble pourtant que Romelu Lukaku en fera partie. Martinez connait bien le joueur, il l’a eu sous ses ordres pendant trois ans à Everton et il compte en faire une pièce maitresse: “Je veux le voir évoluer et atteindre le plus haut niveau mondial. Je veux faire de lui une machine à marquer des buts”. On s’en réjouit d’avance!

Sur le même sujet
Plus d'actualité