“Je suis un peu la mère Noël de RTL”

Sandrine Corman exauce les vœux des enfants pour leurs proches. 

34108_normal

À 36 ans, Sandrine Corman a passé plus de la moitié de sa vie devant les caméras. De Miss Belgique à figure emblématique de RTL puis de TF1 et M6, la jeune présentatrice séduit par son don naturel pour la présentation. Pour la rentrée, elle revient pour cinq semaines avec une émission “feel good”.

The Wishing Tree permet à des enfants de réaliser le souhait d’un de leurs proches. Vous pouvez nous en dire plus?

SANDRINE CORMAN – En fait, on va dans plusieurs écoles un peu partout en Wallonie. On arrive avec notre arbre et notre cabane à souhaits, qu’on implante dans la cour de récré, puis les élèves viennent accrocher des souhaits à l’arbre. La production choisit ensuite les vœux réalisables (une petite fille nous a déjà demandé d’organiser une rencontre entre son meilleur ami et… une licorne!) et on les exauce. 

Quel genre de vœux avez-vous exaucés pour l’instant?

S.C. – Oh il y en a eu plein! Par exemple un petit garçon avait fait le souhait que son papa, qui était fan de Disney, puisse se marier à Disneyland. Du coup, on a organisé le mariage là-bas, c’était hyper émouvant. En général, l’adulte est toujours très touché que l’enfant ait pensé à lui. Ce que j’adore, c’est le contact avec les enfants, je me sens vraiment proche d’eux, un peu comme une grande sœur ou une confidente. 

Mieux vaut tard que jamais, il y a quelques mois, suivait plus ou moins le même concept, avec des personnes âgées. Ça n’avait pas très bien fonctionné, vous êtes plus confiante pour cette fois-ci?

S.C. – Oui, on a déjà tourné beaucoup d’épisodes et je le sens vraiment bien! Le reproche que j’ai entendu à propos de Mieux vaut tard… c’est qu’il y avait des longueurs. Mais The Wishing Tree va être plus dynamique, il y aura plusieurs histoires, plusieurs vœux par émission et beaucoup d’humour, grâce aux enfants. 

 

Plus d'actualité