Double vocation

monk3_doc

Il a délaissé le glamour des smokings et des fourreaux lamés pour le flamboyant d’une éternelle robe rouge. Né en Suisse, d’un père diplomate américain et d’une grand-mère rédactrice en chef de Vogue, Nicholas Vreeland est un dandy devenu moine. Envoûté par la photo, élève des grands Irving Penn et Richard Avedon, Nicholas Vreeland rencontre le divin au Tibetan Center de New York. Dans des 70’s où la communauté arty aime à s’aventurer sur la route de Katmandou, il part en Inde. La mode passe; il reste, principalement à Dharamsala. Devenu moine en 85 puis pote avec Richard Gere, il œuvre pour reconstruire un monastère, en vendant ses photos. Cercle vertueux. Une réflexion édulcorée mais pertinente sur la foi et la place de l’esthétique dans la quête de sens. 

Plus d'actualité