Inversion des rôles

madmen3_doc

Le chef-d’œuvre touche à sa fin. Entraînant dans son sillage un Don Draper (Jon Hamm) totalement méconnaissable. Sûr de lui au début du feuilleton (c’est en tout cas ce qu’il faisait croire), celui qui fut un brillant fils de pub n’est plus que l’ombre de lui-même. Tout comme cette silhouette noire qui n’en finit pas de chuter dans le générique d’ouverture. Désormais esseulé, peut-il encore rebondir, professionnellement et sentimentalement? C’est là l’une des questions de ces inédits en clair qui ne manqueront pas non plus de revenir sur le parcours de Peggy (Élisabeth Moss), son ancienne secrétaire, aujourd’hui sur le point de dépasser son maître. Mais le souhaite-t-elle vraiment? En ligne de mire, un final surprenant, à l’image de ce qu’aura été Mad Men pendant son existence. Un grand bravo. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité