Rasha et ses sœurs

Dans une société saoudienne dominée par les hommes, des féministes ouvrent la voie de l’émancipation.

lesfemmesenarabiesaoudite_1_arte

Droit”, ce n’est pas un mot que les Saoudiennes ont souvent l’occasion d’utiliser – tout au moins pour parler d’elles. Interdiction de conduire une voiture, de sortir sans être couvertes de la tête aux pieds, de se déplacer sans tuteur… et, jusqu’en 2015, de voter et de se présenter à une élection. Mais en décembre dernier, une petite lueur est venue éclaircir leur horizon bouché. 130.000 femmes (sur 20 millions de personnes, c’est un petit début) ont profité d’être enfin autorisées à participer à la vie municipale et se sont inscrites sur les listes électorales – l’effet du Printemps arabe. Un scrutin historique, qui a vu l’élection d’une vingtaine de Saoudiennes aux conseils locaux.

Certes, elles se sont vues contraintes d’échanger par vidéoconférences avec leurs collègues masculins, la règle leur refusant de siéger dans la même pièce… Vraiment un tout petit début. Mais un début tout de même, que Rasha Hefzi, élue à Djeddah, espère bien voir se concrétiser. Sans doute pas la révolution évoquée dans ce documentaire, mais certainement l’expression d’une prise de conscience et d’une revendication qui traversent la nouvelle génération. Rasha Hefzi, femme d’affaires de 39 ans, en est un illustre exemple. Mais il y a aussi toutes celles qui, comme Om Saif, tentent de s’imposer dans la vie professionnelle (les femmes ne représentent encore que 22 % de la population active). Elle, a décidé de reprendre la boulangerie familiale installée dans la vieille ville de Djeddah. Et ne fait guère cas des regards réprobateurs quand elle commande ses employés depuis son comptoir.

De courageuses combattantes, qui essuient les plâtres et encouragent leurs consœurs à faire de même. Avec quelques autres femmes décidées à exister – avocates, journalistes, sportives ou entrepreneuses -, elles évoquent ici les espoirs placés dans une lutte qui ne fait que commencer.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité