Space Oddity

Entre exploration de la populaire Pluton et enquête sur les premières étoiles, voyage au plus haut des cieux.

etoiles_odysseepluton1_arte

Il y a de jolis marronniers. Comme ces traditionnelles Nuits des étoiles programmées chaque année par Arte et qui réjouissent tout particulièrement les citadins privés des beautés du ciel. Mais que vous soyez plutôt amateur de télescope ou de télévision, la soirée inaugurale de cette spéciale astronomie gagne à être vue. Le voyage spatial commence fort loin, à l’extrémité de notre système solaire. Là s’étend le domaine de Pluton, la plus lointaine des planètes – et la plus mystérieuse puisqu’elle n’a encore jamais été explorée. Un voile de ténèbres en passe d’être déchiré puisqu’en 2006, la Nasa envoyait la bien nommée sonde New Horizons à quelque cinq milliards de kilomètres de la Terre.

Neuf ans plus tard, cet objet scientifique ultra-perfectionné – et le plus rapide au monde – atteint enfin sa destination. Alors que New Horizons continue à l’heure actuelle d’envoyer aux responsables de la mission les données collectées, le documentaire de Terri Randall relate cette aventure au long cours entre montées d’adrénaline et explosions de joie. Un récit enthousiasmant, à la fois grâce aux témoignages des membres de l’équipe qui suivent la progression de la sonde comme des parents celle de leur enfant et aux premières découvertes réalisées.

Amusant aussi, lorsqu’il évoque la fascinante popularité de cette petite planète glacée chez les Anglo-Saxons – qui n’ont pas hésité à prendre sa défense lorsque l’Union astronomique internationale l’a rétrogradée au rang de planète naine l’année même où décollait New Horizons. Qu’importe, même naine, la planète a fort à dire aux scientifiques – sur le processus de formation planétaire par exemple. Pédagogique, le film offre en outre de très belles images de Pluton, mais aussi des planètes précédentes. La sonde a même observé au passage l’éruption d’un volcan sur une des lunes de Jupiter!

Le spectacle continue en deuxième partie de soirée avec une superbe enquête sur l’aube cosmique, cet instant fabuleux et fondamental où des ténèbres surgirent les premières étoiles. “Et la lumière fut”. Mais comment? Cette version scientifique de la Genèse, joliment réalisée, rappelle qu’après le big bang domina une longue période décrite comme ”l’âge sombre”. Jusqu’à ce que, une centaine de millions d’années plus tard, perce une lumière dans le brouillard. La naissance d’un univers transparent, décrypté avec une passion contagieuse par cinq astronomes décidés à remonter le temps.

Plus d'actualité