Rendez-vous à Rio

En parallèle à l’olympiade brésilienne, la RTBF initie une série de portraits autour de nos athlètes.

rvrio_dylan_borlee_vrt

Avec une petite centaine d’athlètes à Rio, la Belgique sera représentée dans pas moins de 18 disciplines olympiques, cette année. En marge de l’événement, l’occasion était donc belle d’en savoir un peu plus sur quelques-uns de nos champions, évoluant souvent dans des sports moins médiatisés, et pour qui l’olympiade constitue un objectif peut-être unique. C’est la VRT qui, sous le titre de Afspraak in Rio, a imaginé dès 2013 de mettre en évidence dix athlètes belges à travers dix portraits informatifs, particulièrement bien réalisés, mêlant compétitions, entraînements et vie privée, et filmés en l’espace de mille jours.

Ce projet télévisé s’inscrit dans l’optique que prône le COIB. Le Comité oympique et interfédéral belge a dû faire face à des résultats assez moyens lors des dernières olympiades – trois médailles à Athènes, trois à Londres et deux à Pékin – et à quelques retards d’encadrement par rapport à de nombreux pays. Il a donc investi plus de vingt millions d’euros avec plusieurs partenaires, auprès des jeunes notamment.

Ce lundi, c’est la judoka Charline Van Snick, médaillée de bronze à Londres, qui ouvre le bal. Ce sera ensuite le tour de Nafissatou Thiam, mardi (heptathlon et saut en hauteur), de Dylan Borlée (4 x 400) mercredi et de Hans Van Alphen jeudi, même si le décathlonien a dû déclarer forfait pour le Brésil, suite à une blessure. L’équipe a par ailleurs rendu visite à Pieter Timmers (natation), Jolien d’Hoore (cyclisme), Laura Waem (gymnastique) ou à l’équipe nationale de hockey. Une mise en place moins évidente qu’il n’y paraît, à l’heure où les calendriers des principaux sports (cyclisme, football, F1, tennis…) s’élargissent chaque année un peu plus, prennent une place considérable dans les médias… au détriment des autres disciplines.

Sur le même sujet
Plus d'actualité