À contre-courant

Les mammifères marins sont passionnants à observer. Les dauphins en particulier, qui restent une espèce protégée, ne manquent pas de surprendre ceux qui s’y intéressent.

dauphins4_arte

À l’ouest de l’Australie, une équipe de biologistes marins a étudié pendant plusieurs années une famille un peu particulière. Les chercheurs ont choisi la Shark Bay, peuplée comme son nom l’indique principalement de requins, pour suivre l’évolution d’une des plus importantes populations de dauphins au monde. Ces mammifères sauvages, pourtant très curieux et peu timides avec l’homme, peuvent vivre entre trente et quarante ans, ce qui laisse de la marge à Janet Mann, Éric Patterson et leurs acolytes.

Au fil du temps, les chercheurs leur ont attribué des noms: la grand-mère, Puck, a eu sept enfants. Sa fille aînée, Piccolo, attend un heureux événement, et c’est tout l’océan qui se retrouve aux premières loges. Très entourée, la jeune delphine est protégée des attaques potentielles de requins-tigres par une garde composée des membres de sa famille. Tout est mis en œuvre pour que le petit Pakko, comme Janet l’a baptisé, puisse voir le jour dans les meilleures conditions possibles.

Nous assisterons en même temps que les documentaristes à des moments aquatiques rares: les dernières semaines de gestation, la naissance puis les premières tétées. Nous observerons également toute la smala dans ses techniques de chasse particulièrement futées, utilisées majoritairement par les femelles. Les dauphins garnissent leur museau d’éponges afin de glaner la nourriture présente dans les fonds marins sans se blesser. Cette astuce se transmettrait au fil des générations… Belles et drôles, les images captivent les petits et les grands. Un vent de fraîcheur grandement apprécié.

Plus d'actualité