Terre d’asile

Guernesey, refuge de Victor Hugo

maisonhugo3_france5

En exil depuis le coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851, Victor Hugo trouve refuge, après Bruxelles et Jersey, sur l’autre île anglo-normande, Guernesey, où il restera quinze ans. Il y devient pour la première fois propriétaire en achetant Hauteville House, une belle bâtisse en bord de mer. L’écrivain y fabrique un territoire Hugo foisonnant et inventif. Une énorme machine à vivre où l’auteur projette tout son monde intérieur. Il s’improvise ainsi architecte et décorateur. Chaque pièce est pensée dans les moindres détails. À mesure qu’on monte dans les étages, les ouvertures s’élargissent et la déco s’allège. Pour arriver au sommet dans la pièce de travail, le “look out”, sorte de serre mansardée dominant Saint-Pierre-Port. Et debout, face à la mer, Hugo va écrire dans ce lieu unique certaines de ses œuvres maîtresses, Les misérables, Les travailleurs de la mer, Les châtiments…

Sur le même sujet
Plus d'actualité