Aller plus haut?

C’était du rapide. En deux saisons, Frank Underwood (Kevin Spacey, Usual Suspects), le politicard le plus véreux du petit écran, est passé de "simple" élu démocrate au Congrès à Président des États-Unis.

house_of_cards_1_doc

Autant dire que le type a de l’ambition et qu’il n’a pas ménagé ses efforts pour parvenir à ses fins. Quitte à flirter avec son côté obscur. Dans ses inédits en clair, le voilà déjà dans l’obligation de se projeter vers la prochaine élection suprême. Pas de bol, les aspirations de Claire (Robin Wright, bientôt à l’affiche du film Wonder Woman), son épouse, risquent de compromettre ses chances d’être légitimé. Leur couple pourra-t-il survivre à ces nouvelles épreuves? C’est notamment autour de cette interrogation que vont s’articuler ces chapitres, plus aboutis et prenants que ceux de la seconde salve.

Sur le même sujet
Plus d'actualité