Une maison, un artiste: Luciano Pavarotti

Le repos du ténor

pavarotti_belga

C’est à Modène, la ville qui l’a vu naître 71 ans plus tôt, que Luciano Pavarotti s’est éteint en septembre 2007. Malade, l’homme avait trouvé refuge dans une villa qui lui ressemblait, à la fois humble mais majestueuse. Sa voix, que le ténor a prêté à des artistes nommés James Brown, Eric Clapton, Céline Dion, Sting, Bono ou Lou Reed, y résonne encore. Elle trouve écho dans un nouveau numéro d’Une maison, un artiste, qui rappelle à quel point l’homme était très attaché à son Emilie-Romagne natale, où il avait acheté plusieurs maisons pour y faire retentir ses puissantes vocalises, recevoir ses amis, chérir ses enfants, mitonner des plats «de là-bas», promener ses chevaux, regarder les matchs de la Juventus de Turin, ou choisir les écharpes de ces soirs où il s’en allait faire frissonner son public…

Sur le même sujet
Plus d'actualité