Est-Ouest

Il fut un temps où le monde était coupé en deux. Réparée depuis, la fracture pourrait-elle se rouvrir?

thema_3_arte

«Guerre froide»: l’expression évoquait jusque là un chapitre de livre d’histoire, pas franchement un sujet d’actualité. Elle revient pourtant à la Une, illustration des nouvelles crispations ressenties de part et d’autre des deux blocs ennemis d’hier. Derniers événements en date: le 10 mai, était inauguré en Roumanie un nouveau système américain de défense antimissile, destiné à compléter l’arsenal de l’Otan. Pas du goût de Moscou, qui s’inquiète de ce qu’elle considère comme une provocation. Le 17 juin, c’est l’Union européenne qui décide de prolonger d’un an les mesures économiques adoptées contre la Russie après l’annexion, en 2014, de la Crimée. Et le 24 juin, les Etats-membres devraient également reconduire d’autres sanctions décrétées contre le pays en raison de son implication présumée dans le conflit ukrainien. Vladimir Poutine a beau jouer la compréhension, il évoque tout de même le risque de guerre froide si les efforts demandés s’opèrent à sens unique. Bref, c’est tendu. Les documentaristes Katrin Materna et Christian Trippe sont donc partis prendre la température là où le thermomètre s’affole: en Russie, en Ukraine, en Pologne et dans les pays baltes. Une enquête au cœur de la population, qui donne également la parole aux décideurs politiques, militaires et experts invités à évaluer le danger de cette dégradation des relations entre l’Est et l’Ouest. Concentré sur les Balkans, le second documentaire de la soirée s’intéresse quant à lui aux jeunes Etats issus de l’éclatement de la Yougoslavie dans les années 90, eux aussi menacés par les tensions entre l’Occident et la Russie, mais également par la montée de l’islamisme radical et du terrorisme. Une possible poudrière dans une région située au carrefour d’intérêts stratégiques contraires.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité