The Death And Ressurection

Killing Joke, musique totale

killing_joke_1_isopix

Ils ont influencé Nirvana, Pearl Jam, Metallica, Fear Factory ou Faith No More. On dit que Killing Joke a été créé dans une file de chômage, à Londres, en 1979. Un ami de Jaz Coleman, né d’un père anglais et d’une mère indienne, lui dit de rencontrer Paul Ferguson. Le karma musical passe à merveille. Un son qui va chercher dans les rythmes tribaux, dans la musique électronique, et dans l’agressivité aussi. Le grand passeur de son de la BBC John Peel est séduit. Killing Joke deviendra un groupe légendaire, qui, dans les années 90, jette aussi les bases du metal industriel. The Death and Resurrection Show, dont le titre vient d’une chanson fameuse du groupe, trace avec une montagne de matériel d’archives qui étonneront les fans eux-mêmes, la trajectoire musicale aventureuse et lorgnant des terres peu défrichées (Coleman est fan de musique maorie et de folklore tchèque) d’une formation charnière. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité