L’homme passe-partout

Capable de se fondre dans n’importe quel paysage, le caméléon change d’apparence pour sa survie.

cameleon_1_canal_

Cet instinct de protection ne correspond pas du tout au modus vivendi de Sebastian Perez Pezzani, pourtant héros de la série documentaire en six épisodes Caméléon (rien à voir avec la série des années 90, donc). L’homme, qui semble capable de s’intégrer partout et en toutes circonstances, a investi des milieux extrêmement dangereux et hermétiques au grand public. Histoire d’offrir aux spectateurs de l’inédit et se garantir une bonne dose d’adrénaline. Pour le premier épisode, l’aventurier/monteur/réalisateur s’est immergé dans la prison-ville de Palmasola, en Bolivie. 3500 prisonniers dans un environnement carcéral dans lequel les gardiens évitent de trop mettre les pieds. On a connu plus rassurant…

Sur le même sujet
Plus d'actualité