Théâtre: Le début de la fin

Se déguste sans faim

ledebutfin_1_isopix

Le titre de la pièce, Le début de la fin, est loin d’être révélateur du plaisir jouissif laissé au spectateur. La fin, on la voudrait loin du début tellement la pièce est drôle et mordante. Richard Berry – en grande forme – parviendrait à nous faire croire n’importe quoi grâce à son jeu précis et persuasif. Même s’il s’agit de sa femme, dont il est persuadé qu’elle vieillit sept fois plus vite que lui. La vision biaisée du mari rend toute relation entre les deux partenaires impossible, et leur vie commune devient un enfer. L’auteur, Sébastien Thiery, en dénonçant les effets néfastes de la routine de couple, permet à chacun de s’attacher aux acteurs… et de s’y reconnaître. Mention spéciale à Jonathan Lambert, dévoilé dans On n’est pas couché, qui ne manque jamais une occasion pour exceller dans son jeu d’acteur.

Sur le même sujet
Plus d'actualité