John Cale & Guests

Cale refait le Velvet

johncale_2_arte

La matrice de tout ce qu’on aura pu entendre après. C’est ce que le critique musical Joseph Ghosn dit, en substance, du Velvet Underground, dans une biographie-essai éponyme qui se connecte au destin du groupe de John Cale et Lou Reed. Le dernier est mort en 2013. Le premier, alors que le métro de velours a désormais cinquante ans, a rejoué récemment le premier album, « The Velvet Underground & Nico », à la Philharmonie de Paris. Un concert rediffusé en bonne et due forme par Arte, et où Cale invite des invités bigarrés, de Pete Doherty à Lou Doillon en passant par Animal Collective, pour se replonger dans un album qui n’impressionna que modérément Andy Warhol, le « parrain » du Velvet, mais modifia grandement l’histoire du rock.

Sur le même sujet
Plus d'actualité