Iggy Pop, le chant du cygne

Requiem pour Iggy

iggy_pop_1_isopix

Annoncé comme le dernier album d’Iggy Pop, « Post Pop Depression », paru au début de l’année, est une magnifique leçon de rock brut donnée par l’un de ses derniers survivants. Orphelin de ses potes Lou Reed et David Bowie, James Newell Osterberg, 69 ans, y renoue d’une voix de crooner punk avec les climats oppressants, les sonorités froides et les hymnes de fin du monde qu’on trouvait sur ses classiques « Lust For Life » et « The Idiot » enregistrés en 1977. Pour ce chant du cygne, l’Iguane est parti enregistrer dans le désert californien avec le géant Josh Homme, biker en chef de Queens Of The Stone Age, qui l’a accompagné récemment sur scène pour quelques dates européennes. A cette occasion, Antoine de Caunes revêt son blouson de cuir d’enfant du rock pour interviewer les deux lascars dans la foulée d’une prestation parisienne live de toute beauté. Iggy sera à Rock Werchter le 3 juillet, mais sans Josh Homme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité