Ces femmes au cœur du jeu

Dans l'ombre de leur champion, les compagnes de joueurs en savent parfois plus sur les coulisses que les meilleurs analystes.

femmefootballeur_1_doc

Dès demain et pendant un mois, le ballon rond envahira les discussions et les écrans de télévision de l’Europe entière. Joueurs, entraîneurs, supporters, consultants, arbitres et même agents seront au centre de l’attention d’une footosphère en quête d’exploits. Nichée bien haut dans les tribunes, une autre catégorie d’actrices observera d’un autre œil ce qui se trame sur les pelouses de l’Hexagone. Les Wags (comprenez « Wives and girlfriends », épouses et copines) sont pour la plupart inconnues chez nous – tout au plus apparaissent-elles dans des classements à la gloire de leur plastique. Ce documentaire inédit nous montre un autre aspect du grand show football en jetant un coup de projecteur sur cette caste discrète que forment les femmes de joueurs.

Souvent mal vues, elles sont considérées comme des faire-valoir entretenus par les joueurs, des trophées individuels qui leur permettent d’être tous les jours à la parade. On les imagine en train de dévaliser les boutiques de luxe avec la carte gold de monsieur parti travailler ses plats du pied à l’entraînement. Loin des clichés, certaines ne se limitent pourtant pas à soutenir leur champion dans les gradins et à vider son compte en banque. Elles capitalisent sur la notoriété de leur compagnon pour devenir de véritables businesswomen. En Angleterre, où la culture Wag est née, la vie professionnelle et privée de ces « femmes de » est presque aussi scrutée et analysée que les performances de leurs hommes. Qu’elles soient déjà stars comme Victoria Beckham, figure de proue du phénomène, supportrices de l’ombre ou croqueuses de diamants en quête d’ascension sociale, les Wags attirent regards, mépris ou jalousie mais laissent rarement indifférent…

Plus d'actualité