Quotas carbone: le mensonge

Vendredi 29 avril, Élise Lucet faisait ses adieux au JT de 13h. La journaliste n'a pas pu annoncer l'incendie de Fort McMurray, survenu quelques jours plus tard.

cashinvestigation_1_belga

Pourtant, ces deux événements d’actu, bien différents, trouvent une corrélation dans le nouveau numéro de Cash Investigation. Les menaces écologiques éveillées par le sinistre canadien ont soulevé des questions autours de la situation économique de la région d’Alberta, que l’industrie pétrolière a profondément transformée. Le magazine d’investigation épingle le marché des « quotas carbone », mis en place par l’UE. Mais ces beaux discours autour de la préservation de l’environnement cachent un commerce favorable aux multinationales grandes pollueuses, comme Total et Engie (dont l’État français est actionnaire majoritaire), à l’origine de grandes catastrophes naturelles. « On vous ment, on vous spolie », encore et toujours!

Sur le même sujet
Plus d'actualité