Le grand Lutz

Adolescent, Alex Lutz collait son nez devant l’écran à chaque cérémonie réunissant "les professionnels de la profession" – Molières, Cannes, les Césars…

molieres_1_france_2

Aujourd’hui, à 37 ans, l’acteur et humoriste a traversé la petite lucarne, rejoint l’assemblée et se voit propulsé sur la scène des Folies-Bergère pour orchestrer l’une de ces soirées qui l’enchantaient tant. Après Laurent Lafitte et Nicolas Bedos, à charge pour lui d’animer la grand-messe du théâtre français – un exercice particulièrement délicat où le dosage de la farce et de l’émotion, du formel et de la spontanéité n’a pas toujours permis une recette bien digeste.

Mais Alex Lutz, aka Catherine sans Liliane sur Canal+, a plus d’un talent à son arc et un public déjà acquis à sa cause – il est d’ailleurs nommé dans la catégorie du Molière de l’humour aux côtés de poids lourds comme Laurent Gerra, Stéphane Guillon ou Valérie Lemercier et d’un poids plume finement acéré, Sophia Aram. On lui fait donc confiance pour convoquer, entre deux listes de remerciements longues comme un jour sans rire, quelques-uns de ses personnages si merveilleusement croqués dans son one-man-show. Le téléspectateur devrait en outre être mis en condition par la retransmission en direct, en première partie de soirée, de la pièce Le plus beau jour de David Foenkinos (La délicatesse, Les souvenirs). Une comédie dans laquelle un couple fraîchement devenu parents reçoit la visite impromptue d’amis désireux de « voir le bébé ». Et comme on le sait, les enfants sont de formidables révélateurs de tensions…

Sur le même sujet
Plus d'actualité