Nuits d’été à Schönbrunn

C'est déjà la fête de la musique à Vienne.

nuitsete1_isopix

Qu’importe qu’on ne soit pas encore le 21 juin, le fameux « concert d’une nuit d’été » de Schönbrunn, genre de raout classique qui peut rameuter aisément cent mille personnes, entend bien se jouer sous un beau temps. Sinon, il se donnera une seconde chance le 27 mai. Dans les jardins du très imposant château viennois, la programmation se voue entièrement à quelques monstres sacrés français. Bizet, tout d’abord, avec une Farandole expurgée de L’Arlésienne, puis Berlioz et sa Marche de Rákóczi, Poulenc et deux pièces de Ravel, Daphnis et Chloé et l’inévitable Boléro. Avantage du concert: l’entrée est libre. Et il est bien retransmis, dans le monde entier. L’occasion unique de voir jouer deux pianistes de renom, Marielle et Katia Labèque, véritable binôme musical, qui se produisent essentiellement ensemble depuis des décennies.

Plus d'actualité